L’avènement du numérique en photographie dans les début des années 2000 a bouleversé les façons de faire, et ce, à plusieurs niveaux. Au-delà de l’évidente transposition du film au capteur numérique, le développement d’une photographie, autrefois effectué en chambre noire, s’est transféré derrière l’écran d’ordinateur, simplifiant et augmentant certaines possibilités. Une myriade de modifications qui étaient entre autres effectuées par des filtres de toutes sortes s’est transposée à l’intérieur de logiciels et applications.

Si une grande partie des filtres autrefois utilisés sont aujourd’hui désuets, certains d’entres eux demeurent néanmoins très pertinents, autant d’un point de vue créatif que pratique. C’est que ces filtres ont un impact physique sur la quantité, et dans certains cas, le type de lumière capté par l’appareil photo. Les résultats sont donc difficiles, voire même impossibles, à reproduire avec un logiciel. Dans les lignes qui suivent, je ferai l’introduction de trois filtres qui sont de mon point de vue encore extrêmement pertinents en photographie de paysage, soit le filtre polarisant, le filtre de densité neutre, et le filtre gradué neutre.

Table des matières

La qualité des filtres

Avant de commencer, il est important de comprendre qu’il est nécessaire d’investir convenablement dans l’achat des filtres. Au-delà de la durabilité et de la qualité, un filtre de bas de gamme n’aura pas un effet aussi bien contrôlé que ceux plus dispendieux et pourrait affecter le rendu de votre photographie. Si vous voulez sauver quelques dollars, je vous conseille d’attendre les soldes plutôt que d’acheter des modèles de moins bonne qualité. Vous serez gagnants sur le long terme.

Notez que pour chaque type de filtre abordé dans cet article, je ferai certaines suggestions d’achat. Les listes ne sont évidemment pas exhaustives et d’autres marques peuvent fournir des modèles aussi performants que ceux suggérés. L’industrie des filtres a explosé depuis les dernières années. Sachez néanmoins que les produits listés ci-dessous sont fiables et d’excellente qualité. Je base cette opinion sur des recherches, des discussions avec d’autres photographes et des expériences personnelles. Je ne suis en aucun cas commandité par l’une ou l’autre de ces compagnies.

Le système

Il y a deux types de systèmes permettant à un photographe d’apposer un filtre sur son objectif. Le premier, et le plus courant, consiste en des filtres circulaires se vissant sur l’objectif. 

Le deuxième type de filtre sera celui carré ou rectangulaire. Il nécessitera un système d’attache particulier permettant au photographe de glisser les filtres pour doser les ajustements désirés. Ce système est généralement employé afin d’utiliser des filtres gradués neutres.

Je vous présente dans l’encadré ci-dessous les différents avantages et inconvénients pour chaque système. Si vous débutez avec les filtres, il vous aidera à bien comprendre vos besoins.

Filtres circulaires

Ces filtres sont faciles d’utilisation. Il ne s’agit que de visser le filtre sur l’objectif.
Ces filtres peuvent être empilés pour combiner différents effets.
+ Ces filtres ne sont pas sujets à des fuites de lumière lors de longs temps de pose puisqu’ils sont vissés.
+ Ces filtres sont compacts et faciles de rangement.
+ Ces filtres sont très résistants.

– Ces filtres peuvent être compliqués à utiliser sur plusieurs objectifs ayant des diamètres différents. De nouveaux filtres ou des adaptateurs sont nécessaires.
– Il est difficile d’empiler plusieurs filtres circulaires sur des objectifs grands-angles sans qu’une vignette apparaisse.

Système de filtres carrés

Ce système permet l’utilisation de filtres gradués neutres.
Ce système est facile d’utilisation. Une fois le système d’attache installé, il ne s’agit que de glisser les filtres.
Ces filtres peuvent facilement être empilés pour combiner les effets.
Ces filtres sont moins sujets à créer une vignette sur les objectifs grands-angles que les filtres circulaires.
Ce système et ces filtres peuvent être utilisés sur n’importe quel objectif. Il ne s’agit que de se procurer une bague s’adaptant au diamètre de l’objectif.

– Ce système et les filtres sont dispendieux.
– Ces filtres sont moins durables et résistants que les circulaires.
– Ce système et ces filtres peuvent être encombrants puisqu’ils sont beaucoup moins compacts que les filtres circulaires.
– Ce système peut être sujet à des fuites de lumière lors de longs temps de pose.

Un système sera privilégié en fonction des filtres qui seront utilisés. Par exemple, si vous n’avez pas l’intention d’utiliser des filtres gradués neutres, vous pourrez trouver tous les filtres circulaires vissants qui vous seront nécessaires. C’est d’ailleurs mon cas et je n’ai que des filtres vissants, étant plus résistants et moins encombrants. Toutefois, et pour des raisons que nous verrons plus bas, certains photographes ont une toute autre approche et opteront pour un système de filtres rectangulaires. 

Le système de filtres carrés

Pour ceux et celles qui ont l’intention d’utiliser des filtres gradués neutres ou des filtres carrés, sachez qu’ils peuvent être utilisés à main levée. Toutefois, si vous voulez combiner plusieurs filtres (ex : un GND avec un filtres de densité neutre, ou un polarisant), il vous faudra débourser pour acheter un support spécialement conçu. Les supports sont composés de deux parties. La première est le porte-filtre à proprement parler. C’est à l’aide de ce dispositif que les filtres seront appliqués devant l’objectif. La deuxième partie consiste en un anneau qui se vissera sur l’objectif. Différentes grandeurs peuvent être achetés en fonction du diamètres de l’objectif. Ainsi, si vous avez plusieurs objectifs avec des diamètres différents, vous n’avez qu’à acheter plusieurs anneaux sur lesquels vous pourrez utiliser le même porte-filtre.

Anneau et porte-filtre de marque Lee Filters.

Il existe plusieurs dimensions de filtres. Cependant, si vous utilisez des objectifs grands angles ou que vous voulez une pleine compatibilité avec toutes vos focales, je vous suggère d’acheter un système accueillant des filtres dont la largeur est de 100mm (4″), sans quoi vous aurez une vignette de lors de l’utilisation.

Marques suggérées pour le système de filtres carrés

Vous trouverez ci-dessous trois compagnies fabriquant des systèmes de fixation pour des filtres ayant un largeur de 100mm (4″). Ces systèmes peuvent être utilisés avec n’importe quel filtres, peu importe la marque, tant et aussi longtemps que ces filtres soient d’une largeur de 100mm1)Notez que ce système fonctionne avec les objectifs ayant un diamètre allant jusqu’à 82mm. Si vous avez un objectif dont la lentille du devant est courbée, comme le Nikon 14-24mm ou le Canon 11-24mm, vous devrez opter pour les systèmes spécialement adaptés. Un billet traitant spécifiquement de ce problème sera bientôt publié..

lee filter, foundation kit

Système de filtres Lee.

Le filtre polarisant

Rentrons maintenant dans le vif du sujet en abordant les filtres. Versatile, le filtre polarisant est généralement utilisé pour trois raisons.

1. Le contrôle des reflets

La première fonction, et la plus utilisée, est le contrôle des reflets2)Seul le chrome n’est pas affecté. induits par l’eau ou des surfaces lisses comme le verre. Pour le photographe de paysage, cela signifie qu’il peut éliminer ou diminuer certains reflets qui pourraient être distrayants. Il peut par exemple s’agir de reflets sur la surface de l’eau qui empêchent de percevoir les détails dans l’eau (poissons, algues, rochers, etc.) ou encore ceux moins évidents, comme l’humidité sur les feuilles ou les rochers, qui peuvent charger une scène et rendre plus difficile la lecture d’une photographie. Notez également que cette fonction du filtre polarisant le rend particulièrement intéressant durant les journées ensoleillées d’hiver afin de couper les intenses reflets de la neige.

L’ajustement du filtre polarisant permet au photographe de couper les reflets sur les surfaces réfléchissantes.

2. Le rehaussement des couleurs et des contrastes

Le filtre polarisant permet également de renforcer les couleurs et contrôler, dans une certaine mesure, les contrastes d’une scène. Il est entre autres utile pour saturer davantage les feuillages, rendre le ciel d’un bleu profond ou encore mettre en évidence un arc-en-ciel.

polarisant

En tournant le filtre polarisant, vous pouvez renforcer les contrastes et les couleurs. Dans le cas échéant, le bleu du ciel devient plus profond. Le photographe peut ajuster à sa convenance.

3. Le changement de l’exposition

En raison de son opacité, le filtre polarisant diminue la quantité de lumière se rendant au capteur de plus ou moins une valeur d’exposition. Ce petit changement peut vous permettre de ralentir la vitesse d’obturation pour, par exemple, effectuer des filés d’eau, ou encore utiliser de plus grandes ouvertures pour diminuer la profondeur de champ.

Son utilisation

L’utilisation d’un filtre polarisant est relativement simple. Il ne s’agit que de tourner la bague pour observer les différents changements qu’il opère sur la scène captée. Il faut toutefois noter qu’il est davantage efficace lorsque le soleil est placé à 90° de la direction dans laquelle vous pointez, soit à votre gauche ou à votre droite.

Marques et modèles suggérés

Filtres circulaires

Système de filtres carrés

Tout dépendant du système que vous avez préalablement acheté, il est préférable d’acheter un filtre polarisant de la même marque afin qu’il y ait une plein compatibilité.

Le filtre de densité neutre

D’un point de vue créatif, le filtre de densité neutre est probablement celui qui est le plus intéressant. Il aura en effet plusieurs applications qui permettront au photographe de créer certains effets et d’étendre sa vision créative.

Une seule fonction pour plusieurs applications

Le principe du filtre de densité neutre est relativement simple. Le verre, teinté d’un gris neutre, permet de diminuer l’intensité de la lumière passant à travers le filtre sans affecter les couleurs. Il y a deux raisons pour laquelle un photographe voudrait utiliser un tel filtre.

Concrètement, le photographe pourra privilégier de plus longs temps de pose pour effectuer des filés durant la journée, ou encore utiliser de grandes ouvertures afin bénéficier d’un bokeh crémeux, et ce, même durant le soleil du midi.

Il est possible de se procurer ce type de filtre selon différentes densités. Typiquement, les grandes marques vendront des filtres permettant de diminuer de 3, 5, 6, 10 et même 16 valeurs d’exposition (EV). Pour les photographes de paysage, trois densités sont généralement privilégiées :

  • Le 3EV, ou 3 stops, sera utilisé afin de juste assez ralentir da vitesse d’obturation pour obtenir certains effets de filé durant la journée. On parlera de quelques fractions de secondes à quelques secondes, tout dépendant des conditions lumineuses.
  • Le 6EV, ou 6 stops, fonctionnera très bien afin d’avoir des vitesses d’obturation de 30 à 60 secondes durant le crépuscule civil.
  • Puis le 10EV, ou 10 stops, sera utilisé pour étendre ses vitesses d’obturation de 30 à 120 secondes durant la journée.

Cette photo a été prise en fin d’après-midi, moment où la luminosité était trop forte pour obtenir un temps de pose si long sans l’aide d’un filtre de densité neutre.

Son utilisation

Son utilisation est relativement simple. Il ne s’agit que d’apposer le filtre de densité neutre sur l’objectif et d’ajuster les paramètres en fonction de la densité utilisée. Certaines manipulations un peu plus complexes sont nécessaires pour les filtres très opaques diminuant, par exemple, de 10 et 16 valeurs d’expositions. J’aborderai très bientôt ce sujet dans un autre article.

Marques et modèles suggérés

Filtres circulaires

Système de filtres carrés

nd, filter

Les filés présents dans l’eau du ruisseau et dans les nuages ont été possibles par l’utilisation d’un temps de pose de 120 secondes. La luminosité du jour étant trop puissante, un filtre de B+W 77mm SC 110 ND 3.0 réduisant de 10EV a été utilisé afin d’obtenir cette vitesse d’obturation.

Le filtre gradué de densité neutre

Prendre des photographies extérieures de scènes très contrastées (photographies prises durant les extrémités des la journées) peut être un grand défi, surtout lorsque l’appareil photo n’a pas la capacité de couvrir toute la plage dynamique. Le filtre gradué de densité neutre (GND) a justement été conçu pour pallier à ce problème. La plaquette, généralement faite en plastique, est teintée dans la partie supérieure d’un gris neutre permettant de diminuer l’intensité de la luminosité, tandis que la partie inférieure est tout simplement transparente. Le photographe apposera donc le filtre de façon à ce que la partie grise assombrisse le ciel, plus lumineux, afin de diminuer la plage dynamique de la scène. C’est un filtre extrêmement pratique et utilisé par les photographes de paysages pour capter les couleurs du lever ou du coucher du soleil.

Les types de filtres

Il existe plusieurs types de filtre GND. Ils varient en densité et dans la forme que le gradué prendra. Dans le premier cas, les fabricants vendront typiquement des filtres dont la partie sombre diminuera de 1 EV à 4 EV. Les plus utilisés sont les 2 EV et le 3 EV, ces types de filtres étant dans la grande partie des cas adéquats pour photographies prises aux extrémités de la journée.

En ce qui concerne le gradué, il en existe grossièrement deux formes3)Il y a certaines variations qui ont été élaborées, mais comme il s’agit d’un article d’introduction, je me contenterai de parler de ces deux formes plus basiques., soit le gradué « hard » et le « soft ». Le « hard » aura une transition très courte entre la partie transparente et celle grise. Il est majoritairement utilisé lorsque les horizons sont droits, sans obstructions. Les océans sont un excellent exemple. Le « soft » aura quant à lui une transition beaucoup plus douce. Ce filtre sera préconisé lorsque l’horizon sera inégal. Pensez à entres autres des montagnes ou encore à des arbres.

Deux filtres NISI -3EV. Celui à gauche a un gradué « soft » et celui à droite à un gradué « hard ».

Son utilisation

Ces filtres sont de forme rectangulaires afin de vous permettre de composer avec d’importe quel type de scène. Pour les utiliser, il ne s’agit que de les poser en avant de l’objectif de façon à ce que la partie sombre couvre le ciel. La plage dynamique en sera de cette façon diminuée, vous donnant l’opportunité de capter une scène en un seul fichier RAW.

De plus, une utilisation adéquate d’un filtre gradué neutre permet d’équilibrer les tons de la scène dès la prise de vue, ce qui sauve du temps lors du développement de la photo.

L’animation ci-dessous montre l’effet lorsque le filtre est appliqué. Notez que le filtre utilisé est plus sombre que nécessaire : l’idée était ici d’illustrer de façon évidente la possibilité de contrôler la plage dynamique.

gnd, filtre

L’application d’un filtre gradué de densité neutre permet de mieux contrôler la plage dynamique d’une scène.

Marques et modèles suggérés

Si vous en êtes à votre premier achat, je vous conseille de vous procurer un filtre GND « Soft » diminuant de 3 EV. Ce filtre fonctionnera dans la grande majorité des cas et, comme il est « soft », il sera plus versatile que le « hard ». 

Comme mentionné plus tôt, si vous utilisez des objectifs grands angles ou que vous voulez une pleine compatibilité avec tous vos objectifs, je vous suggère d’acheter des filtres de grandeur 100mmx150mm (4″x6″), sans quoi vous aurez une vignette de lors de l’utilisation. Les suggestions ci-dessous vous donnent le choix du type de gradué.

L’arnaque : le filtre UV et le filtre clair

On vous a probablement déjà proposé de vous vendre un filtre clair ou UV alors que vous étiez en train d’acheter un nouvel objectif. Le raison était, vous a-t-on dit, de protéger votre précieux investissement des chocs potentiels qu’il pourrait avoir. Le problème est que ces filtres sont loin d’être aussi résistants que votre objectif et c’est précisément ce que les différentes images pour vendre ce filtre traduisent. D’ailleurs, une expérience très intéressante avait était faite sur le verre d’un objectif à 150$ et montrait à quel point il était résistant.

Si vous voulez protéger votre objectif, gardez plutôt votre par-soleil qui fera un aussi bon travail pour absorber les chocs tout en vous permettant de diminuer les risques de flares. Considérant que c’est inclus avec chaque objectif que vous achetez, vous ferez de belles économies.

Ah oui, et pour ceux qui avanceraient la diminution de l’effet des filtres UV comme argument, sachez qu’aujourd’hui la majeure partie des objectifs possèdent un revêtement anti-UV, rendant inutile ce type de filtre.

* * *

Réflexions et commentaires

Si vous avez des questions ou des commentaires, je vous invite à m’écrire, que ce soit en utilisant l’espace ci-dessous ou par l’entremise des moyens listés ci-contre.

Pour me joindre
Facebook  | Courriel | Infolettre | Instagram

Notes   [ + ]

1. Notez que ce système fonctionne avec les objectifs ayant un diamètre allant jusqu’à 82mm. Si vous avez un objectif dont la lentille du devant est courbée, comme le Nikon 14-24mm ou le Canon 11-24mm, vous devrez opter pour les systèmes spécialement adaptés. Un billet traitant spécifiquement de ce problème sera bientôt publié.
2. Seul le chrome n’est pas affecté.
3. Il y a certaines variations qui ont été élaborées, mais comme il s’agit d’un article d’introduction, je me contenterai de parler de ces deux formes plus basiques.
Vous aimez ce que vous lisez ?
Inscrivez-vous à l'infolettre pour être périodiquement tenu au courant des derniers articles, nouvelles, aventures, ateliers et promotions !
Vous pourrez vous désabonner en tout temps. Aucune information vous concernant sera divulguée.