C’est immanquable, si vous effectuez de très longues poses durant la nuit pour, par exemple, effectuer des traînées d’étoiles, vous serez aux prises avec des hot pixels, ou pixels chauds en français. Ces pixels qui peuvent être rouges, verts ou bleus apparaissent lorsque le capteur de l’appareil photo devient chaud durant de longues poses ou lorsque la valeur ISO est élevée (>400-800). C’est un phénomène tout à fait normal qui apparaît sur n’importe quel appareil photo. Heureusement, il y a plusieurs moyens de s’en débarrasser. Je vous en présente un ici qui nécessite Photoshop

Photographie agrandie à 300 % afin de montrer ce que constitue les pixels chauds.

Une série portant sur la photographie nocturne

Cet article fait partie d’une série de billets portant sur la photographie de paysages nocturnes. Si vous êtes intéressé.e.s par ce type de photo, je vous invite à jeter un oeil aux liens ci-dessous. 

Vidéo

Si vous voulez visionner la processus plutôt que le lire, vous pouvez consulter cette vidéo. Sinon, vous pouvez tout simplement continuer la lecture. 

Démarche

Les étapes sont relativement simples et suivent typiquement ce cheminement.

1. Développer sa photographie

Peu importe si vous utilisez Adobe Lightroom ou tout autre logiciel de développement RAW, la première étape consiste à pleinement développer votre photographie. 

2. Ouvrir le fichier dans Photoshop en tant qu’objet dynamique 

Si vous utilisez Lightroom, une fois la photographie sélectionnée, l’option se trouvera dans le menu Photo > Modifier dans > Ouvrir en tant qu’objet dynamique dans Photoshop…

Pour ouvrir en tant qu’objet dynamique dans PS, sélectionner la photographie et aller dans le menu Photo > Modifier dans > Ouvrir en tant qu’objet dynamique dans Photoshop…

Contrairement à l’option Modifier dans Adobe Photoshop 20XX…, l’attribut d’objet dynamique vous permettra, entre autres, de pouvoir revenir dans votre développement RAW si le besoin se fait sentir en cliquant sur la petite icône du calque de la photo dans Photoshop. 

Une fois ouverte dans PS, il est possible de faire des modification sur le fichier RAW à l’aide de Adobe Camera Raw. Pour lancer le module, appuyer sur la petite icône, en-bas, à droite, du calque de la photo.

3. Utiliser le filtre Antipoussière

La suppression des pixels chauds s’effectue par l’utilisation du filtre Antipoussière. Pour l’utiliser, sélectionner le calque de la photographie, puis utiliser le filtre en question dans le menu Filtre > Bruit > Antipoussière…

Pour lancer le filtre Antipoussière, vous rendre dans le menu Filtre > Bruit > Antipoussière…

Une fenêtre s’ouvrira alors et vous aurez deux curseurs :

  • Rayon :  Cette fonction détermine la taille de la zone de recherche des pixels qui sont différents. J’utilise généralement une valeur de 2 à 5. 
  • Seuil : Ce curseur permet de déterminer dans quelle mesure les pixels doivent être différents avant d’être supprimés. Tout dépendant de la photo, la valeur utilisée ici se situera de 20 à 100. Il faut faire attention puisqu’une valeur trop basse peut résulter d’une perte de détails dans la photo. 

Le « Rayon » et le « Seuil » permettent de raffiner l’ajustement.

Une fois que vous avez trouver la bonne combinaison, appuyer sur « OK« . Le filtre devrait apparaître au bas du calque de la photo. En cliquant sur « Antipoussière », vous pouvez revenir à la fenêtre du filtre si vous voulez raffiner vos ajustements. 

Il est toujours possible de raffiner l’ajustement à la suite de l’application du filtre Antipoussière en double-cliquant sur « Antipoussière » placé en-dessous du masque de fusion.

4. Masquer les zones 

Il se pourrait qu’en appliquant le filtre Antipoussière qu’il y ait d’autres éléments que les hot pixels qui disparaissent. Il est donc important de bien inspecter la photographie pour être certain que ça ne soit pas le cas. Dans l’affirmatif, vous pouvez tout simplement masquer l’ajustement en sélectionnant le masque de fusion du filtre et peindre en noir, à l’aide du pinceau, les parties où l’ajustement doit être masqué. 

N’hésitez pas à masquer à l’aide du pinceau les partie du masque de fusion qui affectent négativement votre photographie.

5. Sauvegarder la photo

Une fois terminé, vous n’avez qu’à sauvegarder et le tour est joué ! 

Réflexions et commentaires

Si vous avez des questions ou des commentaires, je vous invite à m’écrire, que ce soit en utilisant l’espace ci-dessous ou par l’entremise des moyens listés ci-contre. N’hésitez pas à partager si vous appréciez . 

Pour me joindre
Facebook  | Courriel | Infolettre | Instagram


 

 
Vous aimez ce que vous lisez ?
Inscrivez-vous à l'infolettre pour être périodiquement tenu au courant des derniers articles, nouvelles, aventures, ateliers et promotions !
Vous pourrez vous désabonner en tout temps. Aucune information vous concernant sera divulguée.